SENSEI KARATE

LA MÉTHODE DE KARATÉ DU SENSEÏ JACQUES LEVINET

sensei karateTout ou presque a été dit ou écrit sur le Karaté Do ou la voie du karaté. Écrire sur cet art martial est un exercice toujours périlleux pour son auteur, le Senseï Jacques Levinet, et parfois rébarbatif pour des lecteurs avisés. Soit le contenu est un plagiat ou une redite pour le Senseï Jacques Levinet, plus ou moins bien agencée, soit il verse dans un ésotérisme dont la subjectivité échappe aux liseurs. Tout senseï (ou professeur de haut grade) doit avoir en ligne de mire la recherche constante de la perfection du geste et de la plénitude mentale. Certains suivent dans ce but les guides autorisés et reconnus par les structures étatisées que sont les différentes fédérations françaises. Est-ce la meilleure des solutions ? J’éviterai de porter un jugement sur cette voie toute personnelle. J’ai toujours, pour ma part, refusé d’être inféodé à une doctrine prônée ou à un mode d’emploi subtilement préconisé. J’ai toujours regretté le nombrilisme de ces structures institutionnelles qui ne suivent, dans les faits, leurs leçons de morale et leur code éthique. Ces organes n’ont qu’une visée politique, et il en faut, qui ne corresponde pas forcément aux attentes et aux recherches de tous les pratiquants. Partant de ce constat, sans verser dans la critique puérile et stérile, je me suis exilé dans les pays étrangers afin de m’enquérir de l’expérience et du savoir faire d’experts en arts martiaux qui œuvraient en franc tireur, ce qui avait le mérite d’une plus grande liberté d’esprit et d’approfondissement de l’art martial en général, et du karaté en particulier.

Cette démarche m’a conduit dans plusieurs continents et de nombreux pays comme l’éternel Japon mais aussi les USA, la Russie, l’Australie, le Canada, l’Espagne, le Portugal, l’Indonésie, la Thaïlande, la Birmanie, le Cambodge, Java, Bali, l’Inde, Cuba, la Belgique, l’Autriche, la Hongrie, l’Italie, le Danemark, l’Écosse, le Pays de Galles, la Tunisie, le Sénégal, la Martinique, la Guadeloupe, l’Ile de St Barthélemy, l’Argentine, la Sibérie et finalement l’Angleterre. J’ai bien sûr côtoyé aux quatre coins du monde de grands Maîtres et experts, chacun excellent et unique dans son genre mais j’avoue que ma personnalité et mon perfectionnisme, peut-être orgueilleux, m’ont poussé à mûrir une réflexion personnelle sur cet art martial pour trouver ma propre voie que je vais tenter de vous faire partager. Ma propre recherche individuelle, et mon évolution personnelle sous-jacente, voulaient certes s’enquérir du savoir faire de tous les experts rencontrés mais sans entrave d’aucune barrière ni d’aucun préjugé. Ceci pourrait être succinctement la définition du Karaté AJL, à savoir laisser le soin à chacun de poursuivre sa voie dans la direction qu’il souhaite tout en bénéficiant de l’expérience et de l’écoute, sans rivalité ni jalousie, de ses semblables. Cette orientation de chercheur dynamise et sublime la motivation. Jamais rien d’acquis ni de dicté par une ligne subjective de pensée mais une liberté absolue pour puiser dans l’acquis martial de quarante années de pratique et d’enseignement. La gageure m’a séduite et m’a ouvert les portes de la voie finale de mon accomplissement de budoka. Le Karaté AJL ne se compare pas en plus ou moins, comme c’est souvent malheureusement le cas pour d’autres méthodes de karaté, car il est un mode de pensée et d’évolution propre à chacun. C’est l’apanage unique de chaque chercheur qui, à l’instar des vieux Maîtres asiatiques, dispense, sans souci de pérennité et d’identité, sa recherche à ses disciples plus qu’à ses élèves. Cet article est conçu, modestement, comme une ouverture par le petit bout de ma lorgnette sans aucune visée de prosélytisme. Le Karaté AJL n’est pas pour autant un art martial élitiste car sa pratique est appliquée dès le stade du débutant. Une démarche somme toute normale, puisqu’il doit être mise à l’épreuve dès les prémisses de l’apprentissage en guise d’ouverture d’esprit. Le Karaté AJL est la contribution d’un guide et non d’un gourou. Raison pour laquelle l’appellation même du Karaté AJL (Académie Jacques LEVINET) signifie aucune volonté hégémonique mais seulement la vision personnelle d’un expert dans sa quête inlassable.

sensei karate

sensei karate sensei karate sensei karate sensei karate sensei karate sensei karate sensei karate
 

Share

A propos AJL

Capitaine Jacques Levinet Expert International Self Défense et Police Fondateur ceinture noire 10e Dan Self Pro Krav, Canne Défense, Bâton Défense et Police Training ROS.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés